Dimanche matin, nous avons franchi un cap. Carine, Céline et Dominique se sont, comme qui rigole, enfilées 1h30 d'endurance, dans la boue, et avec pour le plaisir, une bonne grosse côte (50m de D+).

Petite précision : la côte est venue après la descente. C'est à dire que, nous avonc dévalé une grande descente et, une fois en bas, je leur ai expliqué qu'il fallait la remonter. Bouh ! C'est pas gentil. Et bah, c'est dingue ! Elles n'ont même pas râlé... Même pas discuté... Elles auraient pu. Mais non, rien ! C'est à se désespérer d'être une brute.

Bref, dimanche, elles ont, chacune à son rythme, vaillamment franchi un cap important. Et même si, à la fin de la séance, il y avait un peu de fatigue, je crois qu'elles étaient contentes d'avoir tenu aussi longtemps.

La phase d'initiation va bientôt toucher à sa fin. Il nous reste une séance de seuil, un peu plus relevée que la dernière fois, et de PPG pour prétendre, en toute autonomie, suivre un plan d'entraînement. Plan qui devrait leur ouvrir les portes de leur futures courses.

J'ai hâte de voir Carine et Céline franchir la ligne d'un dix km puis d'un semi. Et Dominique d'améliorer ses objectifs, accompagné de son Pietro, qui au passage, n'a pas boudé son plaisir en comprenant qu'il était temps de faire demi-tour, direction la face nord du pic de la forêt verte.

images