Lundi dernier, Mme Pichon, institutrice de son état, a eu la gentillesse de m’accueillir dans sa classe de CM1.

Entretien d’une heure, lors duquel j’ai présenté le marathon des sables, matériel à l’appui. J’avais pour l’occasion mis mon déguisement de coureur à pied. Et avec le recul je ne suis pas sur qu’un déguisement de Zorro aurait eu plus d’effet. Bref, la classe, curieuse mais disciplinée, m’a bombardé de questions.

Les élèves ont tout voulu savoir sur « Mais qu’est ce que tu vas manger ? » « Mais comment que tu vas dormir ? » « Mais comment que tu vas faire contre les attaques de scorpions ? ». A la joie de leur décrire ces différentes opérations,  s’est mêlée une circulation dans les rangs de gels, de plats lyophilisés et une démonstration d’étalage du tapis en mousse avec son duvet en soie cousu de fil d’or. A l’appel des exercices pratiques manquait juste un scorpion… J’ai cru comprendre que la maîtresse ne m’en avait pas tenu rigueur.

Dans les informations qui ont marqué la classe, j’ai relevé leur surprise d’apprendre que j’allais, pendant une semaine, ne pas me laver et courir la valeur d’un aller retour Paris – Rouen, et que j’allais boire 10l d’eau par jour.

Et qu’enfin, que le couteau suisse était trop « dar ».

L’intervention terminée, mon cadet tout fier, après  être descendu de la salle de classe, a traversé la cour avec le sac du demi-héros sur le dos.

J’imaginais bien que ce projet sportif m’apporterait quelques pépites. Cet entretien a, et de loin, dépassé mes espérances.

P1090306