Chéri et adoré vient de m'annoncer la suite des évènements. Exit les travaux de force, place à l'endurance. Alors que l'hiver et le printemps avaient été dédiés à la qualité, l'été et l'automne qui arrivent vont l'être au volume. Inexorablement, les durées et distances d'entraînement vont se rallonger. Avec comme variante, le port du sac ou pas. Histoire de, s'est glissée dans le plan une séance de seuil à 4'40" - 4'45" au km, ainsi qu'un p'tit coup de vélo d'appartement. Vélo qui, à lui seul, prévient les blessures, tout en assurant une présence minimale à la maison.

Le programme est light par rapport à ce que j'ai pu m'auto-infligé par le passé en guise de préparation pour des courses d'ultra endurance (ultra endurance = distance supérieure à 42,195km). Grand bien lui fasse, Chéri et adoré fait les choses sur le long terme en essayant de concilier état de fraîcheur et développement des capacités physiques.

Je suis donc un peu comme le chien de Pavlov qui, bave pendante, attend bêtement que ça tombe sans que ça tombe.

496194-0d7d5ca26ca7007a76dd0e18c69d7c57