Coucou !

Tout va bien. Je sors juste d'une cure de désintox blogienne. 3 jours sans taper de post. Le pire, c'est que les tremblements et sudations symptomatiques classiques n'ont même pas eu lieu. Bizarre, non ?

Comment dire ? Je cours. Et quand j'arrête de courir, je dors. Affligeant.

Mais il y a pire. Le cerveau fait l'objet d'attaques sauvages d'endorphines. Encore une ou deux salves et il sera sur le dos. Je vis dans du coton.

Tenez, par exemple :

Hier, à table, en fin de repas, je me lève pour aller chercher une banane et des amandes. Debout, ma chère et tendre me demande de ramener un yaourt pour p'tit gars. NO PROBLEMO. Je reviens de la cuisine, pose la banane et les amandes sur la table, à côté de l'assiette et contemple mon oeuvre, fier d'être arrivé à faire deux choses à la fois. Ma chère et tendre me demande "et le yaourt ?". Je réponds "le yaourt ?". Elle "pour ton fils !". Moi "mon fils ?". Je me relève, honteux, retourne dans la cuisine et reviens avec la carafe d'eau....

Cette semaine, j'avais un cours d'anglais. NO PROBLEMO. Ma prof préférée m'appelle, 30' minutes après le début du cours "Hi cédric and your course ?". Me "My what ? And you are ?".

Cette semaine encore, le lundi, je propose à Running and Comics de venir casser la croûte le lendemain midi, dans mon burelingue, afin de causer du club. NO PROBLEMO. Il se pointe le mardi et mange seul. Le pire, c'est que je le savais le lundi que j'étais pris tout le mardi !

Tout à l'heure, pendant les courses du samedi matin, je suis, du pas lent du gars qui galope à en assommer un mammouth, ma chère et tendre avec le caddie. Genre couple moderne des années 60. NO PROBLEMO. Ma chère et tendre s'énerve "Tu vas avancer, oui ! En ce moment, j'ai l'impression de vivre avec un p'tit vieux atteint d'Alzheimer". Je réponds effrontément "Pfiouuuuuu..." et en mon fort intérieur "heureusement qu'elle ne m'a pas vu baver dans le caddie tout à l'heure..."

foufou-fou

Bref, c'est la belle vie.

Oui .Vraiment la belle vie. Ce qui finalement introduit à merveille l'objet de ce post : Marjolaine, une de mes lectrices assidues et préférées, postait ce commentaire audacieux "ce serait intéressant de savoir comment tes proches vivent tout ça".

Voilà, voilà....

Ni une, ni deux, mon cerveau se met en branle. 3 jours plus tard, l'idée tombe : et si on interviewait madame, grand gars et p'tit gars ?

Bref, si vous avez envie de savoir comment eux vivent tout ça (ce qui pourrait servir au passage à tous ceux qui voudraient se lancer dans un truc aussi débile que le marathon des sables), je vous invite cordialement à poser toutes vos questions via les commentaires ou en MP. Je les rassemble et ferai un post dédié pour chacun d'eux (c'est mieux, ils n'ont pas du tout la même sensibilité et ce sera plus facile de les manipuler, yek, yek...).

Pour la petite histoire, ma chère et tendre est une femme, le grand gars a 12 ans et le p'tit gars en a 10 (précision : c'est dans sa classe que j'interviens).

Dernière précision collective, mon médecin du sport m'avait cordialement invité à trouver des astuces pour les intéresser à tout ça.

Bref, lâchez vous !

 

132081_U1N6BVTKNNB55QJ3KV8VV44VB3WE4R_famillecanap_e9_H174915_L