L'année commence.

A peine.

Et je ne sais pas encore comment je vais la remplir.

Pour le moment, je n'en connais qu'un petit morceau. Jusqu'à Paris.

Tout d'abord le 10km de St Pierre les elbeuf, puis les 30 bornes de St Paer et enfin le Marathon de Paris.

Paris.....

Je n'y vais que parce que mon pote jéjé a eu la bonne idée de m'y faire gagner un dossard.

Sinon je n'y serai pas allé.

100 balles pour faire un 42km.... Comment dire..... Je ne juge pas. La demande est là.

J'ai déjà fait Paris. En 2008. C'était mon 3ème marathon et le 1er avec mon frangin. Un grand moment. Il courait depuis plus longtemps que moi et nous rêvions de mêler nos passions.

La préparation avait été catastrophique. Entre grippe et contractures à répétitions, je craignais d'y aller car je craignais de m'y blesser définitivement.

Nous l'avons couru en 4h34', la peur au ventre.

Mais tout ce qui s'est passé autour de la course a été magique : l'acceuil des amis, le départ sur les champs, le voyage entre bercail et Paris.

Pour l'anecdote, au 2ème km, nous nous sommes approchés d'un arbre pour y lâcher nos 3 litres de malto. Les bestioles à peine hors de leurs combinaisons moulantes que nous nous sommes rendus comptes que derrière l'arbre se trouvait 2-3 filles en même action. Les filles s'étaient cachées des coureurs en se positionnant derrière l'arbre, alors qu'elles se trouvaient à la vue des badauds, les yeux globuleux et les bras ballants à 5m derrière leurs barrières. Pour l'humanité, un grand moment de solitude...

Bref, j'y vais super content car en compagnie de toute une tripotée de cops du club.

Le plan d'entraînement est par ici.

Et pour l'anecdote, je me suis inscrit dans le sas des 3h15, histoire de me laisser une chance de faire mieux qu'en 2008.

semi-marathon-paris-2008

Les cops du club sans retouche photoshop.