Je n'aime pas manger le cul par terre. Par principe épicurien. Et par confort.

Depuis que je galope j'ai les fesses toutes dures. Oui, madame ! Vous pouvez me croire sur parole. Pas la peine de toucher....

Et en plus, comme j'ai des ischios tout pourris, dès que j'allonge les jambes, c'est à dire les genoux à 10 cm du sol, les ischios sont en feu....

Bref, Espace montagne (sport 2000) chez qui j'ai acheté tout le matos qui va dans le sac, m'a vendu ce truc génial.

P1130045

2 sacs. Ouaih, 2 sacs. Si ! C'est génial, je vous dis.

P1130046

Dans le sac noir thermarest, un éthylotest. Quoi ? Si ! C'est important un éthylotest dans le désert.

P1130047

Rhoooo, un porte bonheur chinois.... Bref, si je me paume dans le désert, je pourrai toujours rejoindre la mer, traverser la méditérrannée avec et rentrer à la maison. Faut juste le gonfler. Avec la bouche, pleine de bave, de sueur et de sable. Classe, non ?

P1130048

Le grand sac jaune (à droite sur la 1ère photo) présente un trou dans lequel s'emboite la tétine du radeau-porte-avion.

P1130050

Il suffit alors d'utiliser le grand sac jaune, comme une poche patissière, pour balancer l'air dans le matelas.

P1130053

Quand on est feignant, on peut utiliser ses genoux pour presser la poche d'air.

P1130054

Une fois que le matelas est gonflé, roulage en boule.

P1130055

Et rangeage dans le grand sac jaune. Quoi ? Ok... Rangeage ça vient du verbe rangeager.

P1130056

Fermage du sac avec son petit cordon, tout mignon. Fermage ? Ok ... J'ai pris le même dico que pour le commentaire précédent.

P1130057

Et hop ! Télécommande en main, je peux essayer et pleinement profiter du pouf des sables.

Bref, je suis prêt à vivre la plus grande aventure des temps modernes.