Il me reste 3 mois pour remplir le sac à dos du marathon des sables.

La tenue pour courir étant prête, j'ai imaginé devoir me concentrer d'abord sur le dodo puis le casse croûte et finir par le petit électroménager.

Pour le dodo, les contraintes sont simples. Le sac de couchage doit être léger, chaud, pas volumineux et synthétique.

Pas volumineux et léger parce qu'il doit rentrer dans le sac à dos que je vais porter pendant une semaine.

Chaud parce que je suis vite frileux.

Synthétique parce que je suis allergique aux acariens. Enfin, ça c'est une bête relation que j'avais énoncé pour principe. Renseignement pris auprès du médecin et du vendeur je me suis finalement rangé à leurs avis. Le duvet de canard ou d'oie est traité de tous les noms et contre les acariens.  

Bref, voilà la bête achetée. Chez espace montage à Rouen. Au passage j'en profite pour remercier Fabrice qui s'est occupé de mon cas, avec professionnalisme.

La bête est un Valandré. Mirage 3/4. En duvet d'oie grise. Au passage j'en profite pour remercier l'oie, pour son foie, dégusté il y a peu...

La publicité annonce un magnifique gonflant.

P1120764

Le sac de couchage est gris à l'extérieur et noir à l'intérieur. Si on le retourne, c'est le contraire. C'est fou, non ?

P1120761

Plié comme ça il ne rentre pas dans le sac à dos. C'est bête...

P1120762

Plié comme ça, on en sait rien encore. J'aime bien les effets spéciaux et le suspense. Badaboum. Hop.

 P1120763

Dingue !!! Et hop. Plus la peine de claquer des dents et de s'angoisser pour un duvet... De toute façon les films américains se finissent toujours bien.

P1120767

 Grand gars a accepté de poser pour la photo. Pose qui a  rapidement pris fin quand au bout d'une demi heure il s'est mis à hurler "HOOOOOO !!!! Il fait chaud là dedans....".

Bref, il n'y a plus qu'à vérifier qu'il tient chaud aussi dehors, par 4°C. Et si jamais il ne tient pas le froid, il n'y aura plus qu'à acheter un pyjama.