Mardi soir, le rythme s'est sensiblement corsé. 1h20 de bons et loyaux travaux.

20' de footing à planter des pissenlits. Puis, petit travail de course en marche arrière, en essayant d'allonger la jambe le plus loin possible. L'intérêt de cet exercice est très simple : je le trouve rigolo.

images (2)

Puis, 15' de rushs courts entre 50 et 100m, par binôme de deux (bah, oui, vous avez déjà vu des binômes de 3, vous ?), en relais. Les distances de rushs ont été adaptées en fonction des capacités des duos de choc.  Quand Clarisse-Elodie faisaient 3m et Julie-Marine 3000m, Aline-Ninie en étaient encore à se demander si c'était leur tour ou pas ... Je vous le dit ma p'tite dame, c'est pas facile tous les jours... Pendant que, les pissenlits ont commencé à pousser.

  

images (3)

Puis, un p'tit coup de flotte, 4 sprints de 50 m en côte, un p'tit coup de flotte, 4 sprints de 50m plat. Histoire de mettre en évidence que 50 m plat c'est plus facile que 50 m en côte. Il y a des démonstrations qui méritent d'être vécues. Pendant que, les pissenlits ont continué de pousser gentiment.

images (1)

Puis, nous nous sommes couchés, sur le lit de pissenlits pour.... 2' d'abdos, en faisant joujou, les jambes en l'air. Puis 3 séries de 10 scratchs face, suivis de 4 séries de 10 scratchs droites - gauches. A chaque fin de série, blocage 5" en position haute... Les pissenlits ayant fini de pousser, 4 séries de 5 pompes ont permis aux filles de les humer.

Puis, position gainage, 30" face, 30" côté droit, 30" dos, 30" côté gauche. La viande rotie à point, il ne restait plus qu'à passer à table. Chacune leur tour, en position gainage face, se sont faites bousculer les hanches. En finissant inéluctablement la bouille dans le pissenlit, profitant au passage de leur goût si délicat.

Vague moment de détente, quand ninnie se voit proposer, l'immense honneur de venir me claquer les hanches à coup de tibia, alors qu'en position gainage face, je tente en vain, de tenir ses assauts Harley Davidsoniens.

images (4)

Une belle séance qui les laissent heureuses, des touffes de pissenlits entre les dents.