Hier, ce blog s'est vu visité à 1000 reprises. En 2 mois. Chouette, non ?

1000 comme la durée de vie en km d'une paire de baskets.

1000 comme 1000 bornes, le jeu. Et aussi comme le nombre de km que j'ai couru, cette année, à  fin mai.

1000 comme  mille-pattes. Mais ce serait moins pratique. Et beaucoup plus cher en baskets.

1000 comme mille et une nuits. Qui vont séparer le matin où, au réveil, j'ai eu cette idée saugrenue de faire le marathon des sables, pensée qui maintenant occupe mon esprit et pas uniquement en me rasant, et le jour où je serai sur la ligne de départ.

1000 comme Millau. La Mecque du 100 bornes. Après le marathon des sables.

1000 comme Millésime. Une autre passion qu'il n'est pas toujours facile de concilier avec la course à pied. Mais j'ai fait mon choix. Le fauteuil roulant avant la cirrhose. Question de confort.

 

1000 bornes 2